Navigation


L'ASIV participe au Colloque réhabiliter avec le bois et les matériaux biosourcés qui aura lieu le 3 février prochain à l'Auditorium de la Tour Sequoia, Paris La Défense.
Lire la suite
22 janv. 2016
COP21, les industriels de l’isolation biosourcée sont au premier plan pour permettre de lutter contre le réchauffementclimatique et développer la croissance verte.
Lire la suite
03 nov. 2015
Imprimer

Qu'est ce qu'une bonne isolation ?

L’amélioration de la performance énergétique des bâtiments pour répondre aux enjeux d’économie d’énergie et de diminution des émissions de gaz à effet de serre, passe principalement, par une bonne isolation.

Qu’entend-on par « bonne isolation » ?

Dans un contexte où les problématiques environnementales sont fortes sur le secteur du bâtiment, on peut définir une bonne isolation par sa performance technique, mais aussi environnementale, sanitaire et économique.

  • Sur le plan de la performance technique, la qualité de l’isolation dépend évidemment de la qualité des matériaux utilisés, mais aussi de leur mise en œuvre. Ainsi, si certains travaux peuvent être réalisés par tous, d'autres plus complexes doivent faire intervenir des professionnels et des entreprises connaissant les règles de l’art.

    Les matériaux utilisés doivent faire l’objet de « documents normatifs » reconnus (normes, DTU, avis technique, règles professionnelles…).
 Produits innovants par nature, les produits commercialisés par les membres de l’ASIV sont sous avis technique.
  • Sur le plan environnemental et sanitaire, les fiches de déclaration environnementales et sanitaires (FDES) permettent de connaitre l’impact environnemental et sanitaire d’un matériau. 

    Sur ce sujet, les fabricants membres de l’ASIV s’inscrivent dans une démarche de progrès permanent.
  • Sur le plan économique, outre le coût du produit et de sa mise en œuvre, le coût réel doit tenir compte du « retour sur investissement » lié au gain économique du fait de l’économie d’énergie engendrée.

Parallèlement à ces différents éléments intrinsèques aux matériaux et aux produits d’isolation, il convient de rappeler qu’une « bonne isolation » doit impérativement prendre en compte le confort des occupants et ne pas nuire à ce dernier.

Sur le plan de la mise en œuvre une bonne isolation passe nécessairement par une approche globale, elle doit être réalisée du sol au toit en passant par les murs et les ouvertures.

L’isolation du toit

L'isolation du toit est très importante car les pertes d'énergie s'effectuent en grande partie par le toit (environ 30%).

Plusieurs cas peuvent être envisagés :
  • Les combles sont perdus
    Vous pouvez isoler les combles perdus en utilisant le plancher du dernier étage comme support à votre isolant.
  • Les combles sont aménagés
    L’isolation se fait alors dans les rampants et généralement par l’intérieur ou éventuellement par l’extérieur avec certains matériaux et dans le cas de rénovation lourde impliquant la dépose de la couverture.

L’isolation des murs

L'isolation des murs est aussi très importante pour la performance énergétique d’un bâtiment (16% des déperditions d'énergies se font par les murs). De nombreuses solutions techniques existent permettant deux démarches différentes :

L’isolation rapportée

Dans ce cas le matériau d’isolation assure principalement la fonction d’isolation (la fonction structurante étant assurée par d’autres matériaux). La mise en œuvre d’une telle isolation pour isoler des murs peut être réalisée par l’extérieur, par l’intérieur ou dans les « vides de construction » dans le cas de construction ossature bois. Le choix de l’une ou l’autre des mises en œuvre dépendra de l’existant (dans le cas d’une rénovation) et/ou de l’architecture du bâtiment.
Les matériaux permettant de réaliser ce type d’isolation sont les matériaux synthétiques (PSE, Polyuréthane…), les matériaux fibreux minéraux (laines de verre, laines de roche…), les matériaux fibreux biosourcés (laine de bois, de chanvre, de lin, de coton recyclé, ouate de cellulose, laine de mouton).

L’isolation répartie

Dans ce cas le matériau assure la fonction d’isolation, la fonction structurante et d’enveloppe.
Les matériaux permettant de réaliser ce type d’isolation sont des matériaux tels que le béton cellulaire, la brique monomur en encore le béton de chanvre.

L'isolation des sols et des planchers

L’isolation des sols peut être réalisée sur ou sous les planchers avec une attention particulière aux questions d’humidité en terre plein.

L'isolation des ouvertures

Les portes et les fenêtres (de toit ou de façade), doivent contribuer à l'isolation (en tenant compte des orientations et des apports solaires potentiels) sinon le travail effectué sur le reste de l'habitation sera moins efficace.

Le traitement des ponts thermiques

Enfin une attention particulière doit être portée au traitement des ponts thermiques